Fosses septiques

L'association a publié une brochure sur les installations septiques.  
 
 
Extrait du site internet de Bolton-Est
 
 
"PROGRAMME DE MESURAGE DES BOUES ET DES ÉCUMES
 
Le règlement provincial sur le traitement des eaux usées des résidences isolées (Q-2, r.8) offre deux choix aux municipalités qui souhaitent adopter un règlement sur la vidange de fosses septiques. Le premier choix consiste à vidanger systématiquement tous les deux ans chaque fosse septique pour les résidents permanents et à tous les quatre ans pour les résidents saisonniers.
 
L’autre alternative proposée, celle que notre municipalité a choisie, consiste à inspecter et à mesurer une fois l’an toutes les fosses septiques et ce, même si vous avez fait vidanger votre fosse l’année précédente.
 
On traite seulement les boues qui ont besoin d’être traitées. Voilà pourquoi vous verrez nos employés cogner à votre porte encore chaque année!
 
QUESTIONS FRÉQUENTES
 
PUIS-JE ÉVITER DE FAIRE DÉGAGER MES DEUX COUVERCLES ?
NON, pour les besoins de notre programme, vous devez dégager les deux couvercles. Nous prenons la mesure dans le premier compartiment et faisons une inspection visuelle dans le  deuxième. De plus, il est important que le vidangeur de fosse puisse vider votre deuxième compartiment lorsqu’une vidange est requise. Nous mesurerons votre fosse chaque année, et ce, même si celle-ci avait été vidée l’année précédente.
 
COMMENT L’INSPECTION ANNUELLE AIDE-T-ELLE À PROTÉGER L’ENVIRONNEMENT ?
Elle permet d’atténuer les impacts reliés au transport et de réduire le volume de boues à traiter. Conséquemment, elles deviennent moins polluantes. En outre, le programme nous permet d’identifier les installations polluantes et de prendre les mesures nécessaires le cas échéant.
 
EST-IL POSSIBLE DE RÉDUIRE LA FRÉQUENCE DES VIDANGES ?
Employez avec modération des produits chimiques ou des produits de nettoyage qui sont nocifs (ex. Javel, borax, etc.).
Évitez de jeter dans votre fosse septique des substances qui ne se décomposent pas naturellement ou très lentement. Il n’est pas nécessaire d’utiliser des produits commerciaux pour stimuler l’activité bactérienne puisque les bactéries sont naturellement présentes dans la fosse septique.
 
QUI DOIS-JE APPELER SI MA FOSSE DOIT ÊTRE VIDANGÉE ?
Communiquez avec la municipalité pour obtenir les coordonnées des entrepreneurs de notre région.  (450) 292-3444 "
 
 
 
 
Rapport d'analyse
 
En 1972, le service de la qualité de l'environnement du ministère des Affaires municipales a mandaté une firme spécialisée  pour évaluer l'état et le degré d'efficacité des systèmes de traitement des eaux usées desservant les chalets riverains du lac.  
 
Ce rapport d'analyse indique la classification des installations septiques, la qualité des eaux à proximité des rives et la qualité des eaux des principaux cours d'eau tributaires.  Il comprend aussi les principales causes de cette pollution et suggère des mesures correctives.  
 
L'association reprend l'étude du dossier des installations septiques en 2011.  
 
Voici un extraits du rapport:  "Contamination bactériologique"
 
 
La contamination bactériologique d'un lac est généralement mesurée par la recherche du nombre de bactéries coliformes présentes dans 100 millilitres d'eau.
 
Lorsqu'une installation septique déverse son trop-plein vers un lac ou à la surface d'un sol se drainant vers ce lac,  la concentration de bactéries dans l'eau augmente considérablement.
 
Cette contamination est souvent la cause d'infections plus ou moins importantes pour les usagers.  Cette forme de pollution est temporaire.  Elle a une durée de quelques jours à quelques semaines et n'affecte que le secteur du lac situé dans les environs immédiats des foyers de pollution.  Les zones les plus affectées sont les rives et malheureusement, cette partie du lac est la plus fréquentée par les usagers.
 
 
Enrichissement des eaux
 
 
Les eaux usées non traitées ou improprement traitées que les installations septiques défectueuses déversent de façon directe et indirecte dans un lac contribuent à enrichir ses eaux.  Les matières nutritives contenues dans ces eaux favorisent la croissance d'algues et de plantes aquatiques.  
 
Lorsque ces plantes meurent et se décomposent, des matières nutritives sont libérées et deviennent à nouveau disponibles pour une croissance de nouvelles plantes.   Ce cycle s'établit invariablement et la grande majorité des matières  nutritives introduites dans un lac y demeurent en permanence.
 
En pratique, on peut donc considérer un lac comme un piège à matières nutritives.  On comprend qu'il est donc très important de déployer tous les efforts possibles pour éviter l'introduction dans un lac d'eaux usées imparfaitement traitées.
 
Ce phénomène d'enrichissement des eaux d'un lac se produit également de façon naturelle, mais à un rythme très lent.  Ce vieillissement naturel d'un lac l'achemine au cours des siècles vers l'état de marécage.  L'addition d'eaux usées dans un lac peut produire en quelques années le même effet néfaste que la nature en plusieurs siècles.  




En 1972 ce rapport concluait que:
- Le pourcentage des échantillons d'eau de qualité égale ou inférieure à la catégorie B est relativement élevé.  Le lac est loin d'être de catégorie A et ne rencontre pas les objectifs du Service de la qualité de l'environnement.
- Plusieurs échantillons sont classifiés D.  L'eau en ces points est dangereuse pour la baignade puisqu'elle contient plus de 1000 bactéries coliformes par 100 mi.
- L'étude conjuguée des résultats d'analyse et de l'évaluation des installations septiques permet de constater que la qualité des eaux, autour du lac,  s'est dégradée en plusieurs endroits par des installations septiques inadéquates.
- Le nombre et pourcentage des installations causant une pollution grossière au lac, soit les installations classées C, est de l'ordre d'au moins 27%.
- De nombreuses installations défectueuses  ont été identifiées.
- En général, la grandeur des lots et la nature du sol rendent possible la construction d'installations septiques réglementaires.
- En quelques endroits particuliers, la nappe phréatique est élevée.  Il est donc nécessaire dans le cas de ces résidences d'accorder une attention spéciale à la construction de l'élément épurateur des systèmes.
- Suivant les critères de classification généralement utilisés, le lac Long Pond a des eaux de catégorie B.  La qualité de ses eaux pourrait être nettement améliorée par la correction des sources de pollution."
 
 
L'association n'a pas de documentation évaluant la conséquence de ce rapport sur l'amélioration des installations sanitaires.  Nous osons espérer que cette étude aura servi à sensibiliser les résidents et à les inciter à s'assurer de la conformité de leurs installations septiques.
 
L'association conserve une copie de ce rapport dans ses archives mais la piètre qualité de cette copie ne permet pas de la joindre.  Le document demeure disponible pour consultation sur demande.  
 
 

AttachmentSize
fosse septique-brochure 2012.pdf4.72 MB