Le lac et ses tributaires

Situé dans la municipalité de Bolton-Est dans les Cantons-de-l'Est, le Lac long Pond se déverse dans le Lac Trousers qui, à son tour, se déverse dans la rivière Missisquoi.  La santé de notre lac a donc des répercussions sur une grande partie du bassin versant de la rivière Missisquoi Nord, lequel s'étend jusqu'aux États-Unis.
 
Extrait du rapport SAGE:
Caractéristiques générales du Lac Long Pond
 
Superficie du lac                                           0,66 km carré
Périmètre du lac                                           7,72 km
Longueur maximale approximative                 2,7 km
Largeur maximale approximative                   475 m
Profondeur maximale                                    10m
 
L'observation de la carte bathymétrique du lac Long Pond permet de constater qu'il comporte deux fosses.  Les fosses sont les points les plus profonds du lac où l'on effectue certaines prises de données.  Les relevés d'oxygène dissous effectués en 2008 démontrent que les fosses atteignent approximativement 10 mètres de profondeur et sont localisées d'une part près de l'exutoire, dans la partie sud du lac tandis que l'autre est dans la partie nord au sud-ouest du ruisseau Kates. 
Selon une étude de la FAPEL réalisée en 1990, le littoral occuperait 40% de la superficie totale du lac.  Le littoral correspond à la partie la plus productive du lac et se situe à des profondeurs  de 0 à 5 mètres.  Au-delà de cette profondeur, on se retrouve dans la zone profonde où la lumière peine à se rendre afin de stimuler la croissance des plantes aquatiques.  Cette portion du lac comptait pour plus de 59% de sa superficie en 1990. (FAPEL, 1990).
Une identification non exhaustive de la faune ichtyologique a été réalisée par des pêcheurs du lac Long Pond.  Le crapet-soleil, l'achigan à petite bouche et la perchaude sont les espèces les plus fréquemment observées au Lac Long Pond.  On y retrouve aussi du brochet maillé et de la barbotte brune mais ces deux espèces se font plus rares.  
 
 
Description générale
Le bassin hydrographique du Lac Long Pond couvre 6,78 km carrés sur le territoire de la municipalité de Bolton-Est dans la MRC Memphrémagog.  Le territoire est principalement forestier bien que comportant plusieurs milieux humides.  De forme allongée, le bassin versant est d'orientation nord-sud, longeant la route Missisquoi (245), au sud de l'autoroute des Cantons-de-l'Est (10).  La limite ouest du bassin versant longe le lac, circonscrit par un relief accentué tandis que la portion est couvre une plus grande superficie et un réseau hydrographique plus étendu. 
Le lac Long Pond se trouve en tête de bassin, c'est à dire qu'aucun autre lac ne se situe en amont.  Par conséquent, la recharge du Lac Long Pond s'effectue via l'apport en eau des ruisseaux présents dans le bassin versant ainsi que par le réseau souterrain d'écoulement des eaux.  Au total, 8 tributaires (incluant les ruisseaux et le réseau de drainage aménagé) ont été recensés lors de l'inventaire du terrain.  Les principaux tributaires drainant le bassin versant sont les ruisseaux du marais Nord et du marais Sud, le ruisseau Kates se jetant près de la baie située au nord du lac ainsi que le ruisseau Jack Galvin dans la portion sud-est du lac.  Les ruisseaux des marais nord et sud s'écoulent dans une topographie plane caractérisée par une forte présence de végétation aquatique.  L'exutoire du Lac Long Pond est situé dans la partie sud-ouest du plan d'eau et alimente le lac Trousers situé à 500 mètres à l'ouest.  Les eaux progressent par la suite dans la rivière Missisquoi Nord en direction sud vers les États-Unis.  Le territoire à l'étude fait ainsi partie du grand bassin versant de la rivière Missisquoi Nord.  À noter qu'aucun toponyme reconnu officiellement ne permet l'identification des tributaires au pourtour du Lac Long Pond.  Ils ont donc été nommés de façon arbitraire à partir du nom des chemins les plus proches afin d'en faciliter l'identification. 
 
Le rapport de superficie du bassin versant sur celui du lac est de 8,8 c'est-à-dire que le bassin versant fait près de 9 fois la superficie du lac.  À titre comparatif, certains des plus petits bassins versants des lacs de l'Estrie ont un bassin versant 4 fois plus grand que celui du lac tandis que les plus grands bassins versants de la région peuvent faire plus de 200 fois la dimension du lac. 
 
 
 
Principaux constats de l'étude portant sur le diagnostic environnemental global du bassin versant du Lac Long Pond
Le bassin versant du Lac Long Pond couvre une superficie de 6,78 km carrés dont plus de 75% de la surface est recouverte de forêts.  Le bassin versant est plutôt restreint et limite la zone pouvant influencer la qualité des eaux du lac et le vieillissement du plan d'eau.  Deux des principaux tributaires alimentent le plan d'eau via les marais Nord et Sud du lac, bénéficiant d'un élément épurateur et régulateur du régime hydrique du plan d'eau.
 
Au niveau morphologique, le bassin versant comporte des pentes considérées comme modérées à fortes au pourtour du lac dans une proportion de 27% de la superficie du bassin versant (excluant la surface d'eau).  Ces secteurs peuvent être problématiques si le couvert végétal est retiré ou si des travaux d'excavation déstabilisent la structure du sol en place tel qu'observé en périphérie du chemin Kates.  L'utilisation du sol n'est pas particulièrement problématique si ce n'est des zones habitées qui comportent leur lot de surfaces imperméables favorisant le ruissellement de l'eau, l'érosion et le transport de contaminants.  Une des principales problématiques correspond à l'entretien des routes et des fossés où l'on observe de nombreux signes de ravinage et des décrochements de talus.  L'ancienne mine de cuivre ayant été réhabilitée, une source probable de contamination a été soustraite du bassin versant.  Il serait toutefois possible d'effectuer périodiquement l'analyse des eaux de surface provenant du site réhabilité afin de valider l'efficacité des travaux effectués et de confirmer qu'il ne représente plus une menace à la qualité de l'eau du lac. 
 
La qualité de l'eau à la fosse du lac affiche des caractéristiques physico-chimiques généralement observées pour des lacs oligo-mésotrophes, soit, un lac qui est à un stade intermédiaire de vieillissement.  La qualité de l'eau des tributaires est de façon générale bonne bien que les apports en phosphore et en matières en suspension pour le ruisseau Fontaine soient légèrement élevés.  Un suivi de ce tributaire est de mise.  Le ruisseau Kates, avec son réseau hydrique étendu et la formations d'un delta à son embouchure doit faire également l'objet d'une attention particulière. 
 
 
Ci-joint, la présentation faite par RAPPEL en mai 2016 lors de l'AGA de l'association portant sur les caractéristiques écologiques du bassin versant du Lac Long Pond (superficie, tributaires, état du vieillissement, milieux humides, plantes et faune aquatiques, érosion).